Un nouvel équipement de propreté urbaine

Un chariot aspirateur électrique a été acquis par la Ville pour faciliter le travail des agents chargés de l’entretien des espaces publiques. Avec son assistance éléctrique, il se stabilise même dans les rues à forte pente et dispose d’une capacité de stockage de 140 litres. Aspirateur haute puissance, désodorisant, filtre à particules, outil de coupe des herbes indésirables... le Glutton est un équipement haut de gamme de la propreté urbaine. Très maniable, ergonome et silencieux, il sera une assistance précieuse pour les agents qui ont été formés à son utilisation. Cette amélioration technique ne doit pas faire oublier que la propreté urbaine est l’affaire de tous. Jeter les déchets à la poubelle, ramasser les déjections canines sont des gestes qui devraient être automatiques.

Ne pas mélanger papiers et cartons

Les cartons bruns, cartons et cartonettes ne doivent pas être déposés dans les colonnes d’apport de papier. Les cartons bruns sont à déposer en déchetterie et les cartons et cartonettes sont à mettre dans le bac jaune. Les colonnes d'apport de papier situés avec les colonnes d'apport de verre ne sont destinées qu'au papier (journaux, magazine, papeterie usagée...).

Les lingettes ? Pas dans la cuvette !

Les lingettes, les protections périodiques et les couches ne doivent en aucun cas être jetées dans la cuvette des toilettes ! Ces déchets forment des bouchons qui nécessitent l’intervention de la SARP pour un coût compris entre 300€ et 500€. Voilà des manquements au bon usage du réseau d’assainissement collectif qui ont nécessité 4 interventions en 2016. Pour éviter les désagréments, les usagers doivent veiller à jeter ces déchets dans leur poubelle noire. 

Jardiner malin !

Dans le cadre de l’opération «Zéro déchet, zéro gaspillage», le SIRTOM de la vallée de la Grosne propose aux particuliers des locations de broyeurs et de tondeuses mulching à tarifs préferéntiels. Une solution pratique et économique pour en finir avec les allers et retours à la déchetterie puisque les broyats de tonte sont laissés sur la pelouse en guise de fertilisant et les broyats de branchages utilisés en paillage dans les massifs, au pied des arbres et dans le potager. Une initiative unique en Bourgogne qui a déjà séduit les usagers du Clunisois qui s’associent parfois aussi entre voisins pour optimiser la location.

Tonte automatisée au stade de foot

En avril 2016, la ville s'est équipée d'un robot de tonte pour assurer un entretien optimal des deux stades de foot dont l’utilisation intensive laissait trop peu de créneau à la tonte thermique avec chauffeur. Ce robot est un petit bijou de technologie programmable, équipé de sonars et capteurs, et capable d’évoluer dans une zone de travail délimitée par un fil périphérique enterré. Avec ses 5 têtes de coupe flottantes, il assure une coupe précise et un mulching constant ce qui favorise la fertilisation naturelle de la pelouse grâce aux brindilles finement broyées. L’herbe ne se développe donc plus en hauteur mais à l’horizontal ce qui densifie et solidifie la pelouse, diminue la production de semences indésirables (trèfles, mousses...), évite l’accumulation de déchets de tonte et réduit les arrosages.  Écologique, économique, résistant et infatigable, le robot de tonte est une solution d’entretien des stades qui permet de réduire les coûts d’environ 50% tout en améliorant la qualité des pelouses.

 

La roseraie clunisienne et clunisoise en fleurs et les clochers de l'abbaye en arrière plan