Grande Exposition d'été 2017 : Lilian Bourgeat

En partenariat avec le Consortium de Dijon, la Ville de Cluny présente cet été l’artiste contemporain Lilian Bourgeat. Né en 1970, il obtient son DNSEP en 1994 à l’École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Dijon. Il compte à son actif de nombreuses expositions individuelles et collectives en France comme à l’étranger, et enseigne à l'École des Beaux-Arts de Châlon-sur-Saône depuis 2008.

 

 

L’artiste Lilian Bourgeat a coutume, dans son travail, de s’inspirer d’objets issus de notre quotidien le plus banal qu’il parvient à rendre extraordinaires par leur reproduction dans une taille surdimensionnée, qui les rend tout à fait inhabituels. L’univers ludique de l’auteur se compose de tirelires, de bottes de sept lieues, de table de Gulliver, mais aussi de boîtes d’œufs, punaises, trace-lettres, cônes de Lubeck… Pour ces objets monumentaux, la fidélité de la reproduction entraîne l’artiste vers des secteurs d’activité spécifiques… La plupart des œuvres de Lilian Bourgeat, souvent exposées en plein air en raison de leur taille, sont le résultat de commandes publiques, tandis que d'autres sont à l’initiative seule de l’artiste.

 

Lilian Bourgeat précise que « jamais (il) ne retire la fonctionnalité de l’objet » : tous les éléments créés peuvent donc être utilisés ; le spectateur a donc en pratique la possibilité d’« éprouver» physiquement l’œuvre s’il décide de faire usage de ces objets gigantesques. Mais cependant il se verra rapidement dans l’incapacité d’en faire une utilisation convenable, le rapport d’échelle entre objet et utilisateur ne coïncidant pas. Les objets produits par Lilian Bourgeat se trouvent donc au final privés de leur fonction, ou du moins est-elle malaisée. Les objets privilégiés pour un agrandissement ne s’éloignent jamais vraiment d’un répertoire onirique, particulièrement affectionné par l’auteur des surdimensionnements, ainsi qu’il l’indique lui-même : « (Mes objets) appartiennent à l’imaginaire collectif, et comme metteur en scène, j’invite les spectateurs à se les approprier un moment ». Plongé dans un univers proche du conte, le temps de la rencontre avec l’œuvre, le visiteur, avec l’artiste, explore des pans spécifiques de la littérature (des contes de Perrault à Jonathan Swift, en passant par Lewis Carroll et sa célèbre Alice au pays des merveilles, qui mettent en scène des personnages inadéquatement adaptés, dans leur rapport d’échelle, à leur environnement).

 

Du samedi 8 juillet au dimanche 3 septembre 2017
Tous les jours de 10h à 13h et de 15h à 19h
Tarif unique : 1€(gratuit pour les moins de 16ans,
ticket valable durant toute la durée de l'exposition)